1996

Avant-propos de la Directrice générale, Ngozi Okonjo-Iweala

Depuis ma désignation au poste de Directrice générale, j’ai entrepris un certain nombre d’activités d’ouverture, parmi lesquelles des réunions techniques très approfondies avec les pays en développement sans littoral (PDSL). Ces pays m’ont dit en quoi leurs contraintes particulières, liées à l’absence d’accès territorial à la mer et à l’isolement par rapport aux grands marchés mondiaux, limitent la libre circulation des échanges, et entravent leur développement socioéconomique. La pandémie de COVID-19 a été particulièrement préjudiciable à leurs économies fragiles, en créant de nouvelles difficultés comme la pénurie de conteneurs, l’augmentation du coût des transports, et la fermeture des frontières pour arrêter la propagation de la COVID-19. À la suite de ces échanges, j’ai prié le Secrétariat de l’OMC de mener la présente étude sur les contraintes logistiques qui pèsent sur les résultats commerciaux des PDSL et les moyens possibles d’atténuer les goulets d’étranglement d’ordre commercial. Je suis très heureuse que l’étude ait pu être réalisée en si peu de temps.

/content/books/9789287071620c001
dcterms_subject,pub_countryId
-contentType:WorkingPaperSeries -contentType:Periodical -contentType:BookSeries -contentType:ReportSeries
10
5
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error
aHR0cHM6Ly93d3cud3RvLWlsaWJyYXJ5Lm9yZy8K