1887

Les femmes et le commerce

Le rôle du commerce dans la promotion de l'égalité hommes-femmes

image of Les femmes et le commerce

Le commerce peut améliorer considérablement la vie des femmes en créant de nouveaux emplois, en améliorant les choix en matière de consommation et en renforçant le pouvoir de négociation des femmes dans la société. Il peut également donner lieu à des suppressions d’emploi et à une concentration des travailleurs dans des emplois peu qualifiés. Étant donné la complexité et la spécificité de la relation entre le commerce et les questions de genre, il est essentiel d’évaluer l’incidence potentielle de la politique commerciale tant sur les femmes que sur les hommes et de concevoir des politiques adaptées et fondées sur des données probantes pour garantir que le commerce contribue à renforcer les possibilités de tout un chacun. Les travaux de recherche sur l’égalité hommes-femmes et le commerce ont été restreints par des données limitées et un manque de compréhension des liens entre les rôles économiques que les femmes jouent dans le travail, la consommation et la prise de décisions. Sur la base de nouvelles analyses et de données ventilées par sexe, Les femmes et le commerce : Le rôle du commerce dans la promotion de l’égalité hommes-femmes vise à faire mieux comprendre la relation entre le commerce et l’égalité hommes-femmes et à identifier les possibilités que le commerce peut offrir pour améliorer la vie des femmes.

French English, Spanish

.

L’impact du commerce sur les femmes dans leurs différents rôles

Au cours des trois dernières décennies, le monde a connu une intégration croissante. La part du commerce des marchandises dans le produit intérieur brut (PIB) est passée d’environ 43% en 1995 à près de 60% en 2017. Les droits de douane ont progressivement diminué à partir de l’établissement de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) en 1948, puis des mesures de libéralisation unilatérale et huit cycles de négociations multilatérales ont fortement réduit les droits de douane appliqués par les Membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Les taux NPF (nation la plus favorisée) appliqués, supérieurs à 10% en 1995, se situaient en 2017 juste au-dessus de 7% (graphique 1.1). D’une manière générale, les pays qui sont ouverts au commerce international enregistrent une plus forte croissance, innovent, augmentent leur productivité et offrent à leur population des revenus plus élevés et des perspectives élargies.

French English, Spanish

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error